About

About


Photo credit : Louison Chambon


 

Statement
Depuis une cinquantaine d’années, les études scientifiques sur le climat s’accumulent en piles vertigineuses1. Nos érudits prédisent une lente décadence, leurs machines répètent inlassablement les calculs dont les résultats sont constants : nous approchons de la limite, si nous ne l’avons pas déjà franchie.

Face à ces connaissances, les réactions individuelles sont très variables et la réponse collective reste tout à fait superficielle. Un brouillard trouble notre jugement, mais d’où vient cet aveuglement ?

Une partie de la réponse se trouve dans la méthode scientifique même, qui choisit de ne s’adresser qu’à notre raison, pourchassant le mirage de l’objectivité. Or, pour croire en une menace aussi distante et diffuse, les faits seuls ne suffisent pas ; nous avons besoin d’une histoire qui touche notre affect. L’art et sa capacité à proposer des imaginaires est alors indispensable. Sans distordre ni perdre de vue les faits, c’est aux artistes qui le souhaitent de s’investir dans cette mission et d’inventer les narrations nécessaires à notre avenir.

Nos prédécesseurs ont fabriqué un héritage à retardement qui n’émerge que maintenant. Dans ce fardeau, une forme inconnue s’est glissée. Une ombre furtive qui échappe à toute rationalité. Tiraillé entre la fuite à la croissance et l’éternel retour nostalgique, il faut rester à l’affût pour espérer l’apercevoir.

Au-delà des pronostiques scientifiques, poussé par l’incertitude ambiante, je suis mon intuition et me rends disponible. Dans les objets et paysages qui nous entourent, des indices me trouvent. Le présent est un champ de ruines qu’il faut défricher et cultiver. Ce qui est enfoui pourra être déterré et servir à l’étranger. Les temps se brouillent, ma mémoire colore mes souvenirs photographiques par mes désirs et sentiments.

Par la maîtrise des techniques d’impressions, mes images entretiennent un dialogue entre photographie et peinture, réalité et imaginaire, preuve et interprétation. Je ne cherche pas un sens à l’univers, l’Absurde de Camus2 m’a déjà convaincu. Mon travail est un témoignage adressé à l’Inconnu.
 
 
1 — En 1972 paraît le rapport Meadows, issu d’une recherche inédite utilisant le supercalculateur du MIT. En combinant les données scientifiques disponibles, l’étude établit plusieurs scénarios d’avenir selon l’activité humaine. Le résultat pointe les limites à la croissance et alerte sur la détérioration de nos conditions de vie.
2 — « Je disais que le monde est absurde et j’allais trop vite, ce monde en lui-même n’est pas raisonnable, c’est tout ce qu’on en peut dire. Mais ce qui est absurde, c’est la confrontation de cet irrationnel et de ce désir éperdu de clarté dont l’appel résonne au plus profond de l’homme », Albert Camus, Le mythe de Sisyphe, Gallimard Folio/Essai, Paris, 2008, page 39.

 

Bio
I was born in 1993 in France and have been living in Brussels since 2018. In Bordeaux, I obtained a Master’s degree in Fine Arts and discovered silkscreen printing. I have made it my subject of research and a privileged medium of creation. My thesis, Pour une esthétique de la sérigraphie artisanale, is an attempt to explore this technique both theoretically and practically. I then joined the Printmaking section of La Cambre (Belgian National School of Visual Arts) where I refined an artistic thought and directed my practice towards the collection of symbolic and narrative images, by which we can observe our present from our future, and vice versa.

 

 

Background
2012 – 2017 : Fine Arts bachelor and master degree, Bordeaux Montaigne University. Secretary then President of the association of students and former students in Fine Arts of the Bordeaux Montaigne University. Organization and participation in many cultural events (exhibition, festivals, fairs, …).
2017 – 2020 : Printmaking master degree, ENSAV La Cambre (Brussels).
Group shows : Epopure, 2016, Bordeaux – Paris │ Epopure, 2017, Brussels – Paris │ Biennale Appel d’Air of Arras (FR), edition 2018 │ Overpr!nt, 2018, at the Centre de la Gravure et de l’Image Imprimée in La Louvière (BE) │ (Dis)location, Out of a box, Antwerp (BE) │ WEDGE – Decolonizing the mind. We are the other, 2020, Bruxelles. │ Nominee 29th Prix de la Gravure at the Centre de la Gravure et de l’Image Imprimée in La Louvière (BE) │ Cendar Bruxelles, 2022 at KBK Brussels (BE) │ Columba Livia exhibition, 2022, at E2 Sterput Brussels (BE) │ Salon Révélation International Biennial of Crafts and Creation, 2022, Grand Palais Paris (FR).